Je me sentais téméraire et pleine d’insouciance pendant mes vacances et j’ai décidé que j’allais tester un nettoyant plus détergent que ceux auxquels ma peau est habituée. Comme ça, juste pour voir.

J’ai vu.

Mon épiderme est resté courtois au début; puis comme j’insistais, il s’est montré très grossier et m’a infligé tiraillements, irritations et démangeaisons pour ma peine. J’ai formulé des produits hydratants et apaisants pendant 15 jours pour entrer à nouveau dans ses bonnes grâces.

La morale de cette tranche de vie : le nettoyage est l’étape la plus importante d’une routine de soin. Un bon nettoyant laissera votre peau apaisée et détoxifiée avec des besoins raisonnables en matière de cosmétiques. A l’inverse, un nettoyant inadapté bousillera votre routine dès le départ et soit au mieux, vous aurez  besoin de 3 fois plus de produits, soit au pire, aucun produit ne pourra rattraper les dégâts.

Il est donc indispensable de bien choisir son nettoyant et je vous propose de vous donner quelques repères pour vous aider à vous y retouver car Dieu sait que nous avons le choix!

 

Comprendre sa peau

J’ai parlé du film hydrolipidique dans l’article sur les nettoyants « bruts », je ne reviens donc pas trop en détail dessus. Retenez juste que le film hydrolipidique a plusieurs fonctions indispensables à la bonne santé de la peau:

  • il a une activité anti-microbienne,
  • il crée une barrière contre la déshydratation et le dessèchement,
  • il protège la peau des agressions extérieures,
  • il contribue à sa souplesse et à son aspect.

Et c’est lui qui est aux premières loges quand on nettoie la peau.

NETTOYER LA PEAU

Une hygiène intempestive avec des nettoyants trop détergents fait autant de mal que la pollution ou une exposition prolongée au soleil, car elle dépouille votre peau de son film lipidique et votre épiderme devient grognon.

En ce qui concerne l’acidité, elle est modifiée par le simple fait de splasher de l’eau sur son visage et la peau est en général programmée pour se débrouiller toute seule. En revanche, des produits trop alcalins peuvent faire des dégâts sur une peau déjà endommagée qui peine à rétablir son pH et se retrouve démunie pour se protéger des bactéries. Vous n’allez quand-même pas vérifier le pH de vos nettoyants mais c’est une piste à explorer si vous souffrez d’un problème de peau persistant d’origine bactérienne. Votre nettoyant n’est probablement pas à l’origine du problème mais il peut l’aggraver.

Nettoyer sa peau est bien sûr important pour la débarrasser de ce qui l’agresse et obstrue ses pores, aussi pour s’assurer de la bonne pénétration des soins que vous utilisez. Faites-le juste avec douceur. Quant à la fréquence, c’est à vous et à votre peau de décider si vous devez la laver 2 fois par jour mais s’il ne doit y en avoir qu’une, c’est le soir. Je sais, c’est celle qu’on a le plus envie de zapper. Ça serait trop simple sinon!

Photo by Anna Sastre on Unsplash

Oui, mais comment choisir?

Vous avez 2 repères: la liste INCI et finalement le seul qui soit infaillible, votre peau.

> LA LISTE INCI

Les tensioactifs sont les ingrédients utilisés pour donner un pouvoir lavant et moussant à votre nettoyant. Si votre peau est très sèche, déshydratée ou sensibilisée, il serait préférable d’éviter les sulfates. Attention quand-même: ça n’a aucun sens de diaboliser des ingrédients et plutôt que de les incriminer, il vaut mieux se pencher sur nos habitudes et notre amour pour la mousse. D’une manière générale, plus ça mousse plus ça décape et les professionnels de la peau s’accordent pour dire qu’il vaut mieux éviter les bulles.

Pour vous aider à repérer ces ingrédients dans la liste INCI, j’ai écrit un petit guide où je les ai classés en fonction de leur potentiel irritant. Lire cette fameuse liste est le meilleur moyen qu’on ait trouvé pour savoir ce que contient le produit que vous achetez mais je peux comprendre si vous trouvez ça fastidieux. Si vraiment ça vous rase, remettez-vous en à votre peau et n’insistez pas si le verdict est négatif.

 

> Votre peau

Vous pouvez compter sur elle. Le premier indice est la sensation juste après avoir rincé votre nettoyant. Si la peau crisse, ce qu’on interprète souvent comme un signe de propreté,  c’est que votre film hydrolipidique est parti avec les bulles dans les canalisations. Si vous vous réveillez avec une peau qui tiraille, qui picote et qui parfois même gratouille au cours de la journée alors que vous l’hydratez, c’est que vous avez insisté un peu trop longtemps (je plaide coupable).

Photo by Matthew Tkocz on Unsplash

LES DIFFERENTS TYPES DE NETTOYANTS

Comme d’habitude, je vous renvoie aux tableaux Pinterest où j’organise le contenu que je sélectionne. Le choix est vaste, les fourchettes de prix aussi et j’ai fait une sélection qui tente de couvrir différentes gammes de prix avec différentes attentes:

– les premiers prix sont des produits fonctionnels et sans frous frous. Pas d’actifs sexy, ils font leur job, point.

– les milieux de gamme sont déjà à un prix beaucoup plus élevé mais ils ont en général des actifs qui apportent une action supplémentaire et donnent un coup de pouce aux tensioactifs. Ils sont aussi un peu plus sensoriels.

– le haut de gamme et l’éco-luxe misent sur la sensorialité et les actifs. Le choix y est tout aussi difficile à faire, pour d’autres raisons. D’abord parce que c’est un investissement et qu’on a un peu plus peur de se tromper. Ensuite parce-qu’il peut être difficile de distinguer dans la liste d’ingrédients coûteux ceux qui sont  judicieux de ceux qui ne sont pas d’une grande utilité dans un nettoyant, puisqu’ils ne resteront pas sur votre peau.

Bref. Allons-y! Cet article prend déjà des allures de roman fleuve.

 > Les gels nettoyants

Ils sont agréables à la belle saison mais j’ai tendance à les bouder dès que le temps se rafraîchit et c’est la catégorie qui m’inspire le moins. Ce sont des produits aqueux gélifiés qu’on destine de ce fait traditionnellement aux peaux mixtes à grasses, lesquelles ne devraient pourtant définitivement pas se limiter à ce type de nettoyant. Si vraiment vous aimez la sensation du gel sur votre peau, choisissez en un non moussant et considérez quand-même un changement si vous avez des imperfections persistantes.

Avantage: sensation de frais sur la peau

Inconvénient: une formule trop détergente assèchera et alcalinisera la peau.

 

> LES MOUSSES NETTOYANTES

Je sais que j’ai dit qu’il fallait éviter la mousse, mais il y a une botte secrète. C’est le dispositif de la pompe qui amplifie la mousse et non l’usage de tensioactifs détergents. Ça limite un peu le choix des actifs dans la formule mais elles sont très agréables en été ou quand on est accro à la mousse. Je les utiliserais plutôt pour me faire plaisir de temps en temps, mais je n’en ferais pas mon nettoyant habituel.

Avantage: bien formulée, elle vous permet de succomber à votre addiction sans faire de dommages.

Inconvénient: comme pour les gels, une formule trop détergente fragilisera la peau et bousillera votre routine.

 

Photo by Poppie Pack on Unsplash
> LES HUILES, BAUMES ET GELS HUILEUX

Je vous préviens, j’ai un léger parti pris! Les huiles et baumes peuvent s’émulsionner au contact de l’eau ou non et vous les retirerez quoi qu’il en soit à l’aide d’un gant de toilette que vous aurez d’abord passé sous l’eau chaude. Ça va changer vos habitudes si vous êtes adepte du splash d’eau froide sur la figure! Si vous avez une peau mixte à grasse, ça vaut vraiment le coup de faire un test avec un nettoyant huileux émulsionnable qui ne laissera pas de résidu huileux sur votre peau et la nettoiera en douceur sans modifier son pH. Si vous avez une peau sèche, elle va revivre!

Avantages: ils diluent les pigments du maquillage, la protection solaire et les résidus de pollution comme un charme, ils ne sont pas détergents, ils sont très sensoriels, ils permettent de masser longuement le visage avec des ingrédients antioxydants et ciblés.

Inconvénients: certaines formules piquent les yeux et laissent un voile assez désagréable. Veillez à l’entretien de vos canalisations, car ils peuvent les boucher.

 

> Les nettoyants crème

Ils sont plutôt étiquettés peaux sèches ou sensibles mais ils peuvent convenir à tous les types de peau en hiver, le matin ou en second nettoyage. Ils sont très doux et j’aime beaucoup la sensation de caresse sur la peau qu’ils procurent. Ils démaquillent et permettent aussi de masser la peau mais dans une moindre mesure que les huiles.

Avantage: la douceur et le (ré)confort.

Inconvénient: je n’en vois pas.

> LES POUDRES 

Vous versez une petite quantité de poudre dans le creux de la main que vous mouillez avec quelques gouttes d’eau et vous obtenez une pâte que vous massez doucement sur la peau. Elles sont légèrement exfoliantes, aussi il vous faudra d’abord tester 2 fois par semaine, puis 3 et ainsi de suite jusqu’à trouver l’intervalle idéal pour ne pas irriter la peau. Au final, vous pourrez peut-être l’utiliser tous les jours ou vous devrez alterner avec un nettoyant doux.

Avantages: les actifs non dilués des plantes, une légère exfoliation, une longue conservation et un côté roots que j’aime bien.

Inconvénients: risque de trop exfolier si vous ne faites pas attention et elles ne peuvent pas ôter le maquillage.

 

> LE MIEL

Très doux, anti-bactérien, facile à utiliser, c’est un excellent nettoyant pour les peaux sensibles ou sujettes aux imperfections. Il suffit d’humidifier le visage, puis de le masser avec une petite quantité de miel. Il ne colle pas, il se rince parfaitement, vous pouvez même le laisser poser en masque pendant que vous vous brossez les dents. Il est parfait en second nettoyant si vous pratiquez le double nettoyage. Je n’ai pas encore rencontré celle qui n’est pas époustouflée de l’effet sur sa peau!

Avantages: sa douceur, son activité anti-bactérienne, cicatrisante et hydratante.

Inconvénients: il ne démaquille pas.

> LES SAVONS

Ils doivent impérativement être saponifiés à froid mais ils n’en restent pas moins très alcalins. Certaines s’en trouvent plutôt bien mais je reste très frileuse pour les utiliser sur le visage et ils ne conviendront pas à une peau fragilisée. Je les déconseillerais aux peaux sensibilisées et acnéiques.

Avantage: faible coût et zéro déchet

Inconvénient: très alcalins

Dites-moi tout, quel est votre nettoyant préféré?

Et si cet article vous a plu, merci de le partager. smile